Skip to the content

Économiser l’eau lors de la réparation de la station de vidange

Par une belle matinée ensoleillée, alors que vous conduisez le long du réservoir de stockage de chaleur vous remarquez une légère fuite de vapeur ! Réparer le réservoir semble être une tâche simple, mais où aller avec 5 000 m3 d’eau et comment remplir le réservoir à nouveau ?

En tant que propriétaire d’une station de vidange, vous reconnaissez les situations de déversement d’eau. Celles-ci peuvent être causées par l’eau de pluie qui s’est accumulée sous le sol, un toit qui ne ferme plus correctement ou une erreur commise lors de la construction. Quoi qu’il en soit, le résultat est le même : l’eau se déverse de la citerne, ce qui, à terme, peut conduire à des situations dangereuses.

Le remplissage de la citerne
Les constructeurs de réservoirs peuvent parfois les réparer même lorsqu’ils sont remplis d’eau. Ils abaissent la température à moins de 35 degrés et font appel à un plongeur qui sait souder sous l’eau. Mais dans la plupart des cas, le réservoir doit être vidé et nettoyé avant que la réparation ne soit possible. Faire sortir l’eau prend du temps (n’oubliez pas l’entrée d’air !), sans compter qu’on peut se demander où déverser toute cette eau ! L’évacuation coûte une fortune en raison des réglementations environnementales. Par ailleurs, les propriétaires aiment pouvoir avoir cette eau à nouveau dans le réservoir étant donné qu’elle est déjà conditionnée. Remplir le réservoir avec une eau neuve coûte cher ; il faut la traiter et cela prend beaucoup de temps.

Des solutions pour réduire les coûts
Récemment, dans certaines situations, l’eau a été recueillie dans des sacs utilisés par les agriculteurs pour stocker temporairement leur fumier. Un autre cultivateur a rempli une lagune avec l’eau de la cuve. Si l’espace le permet, il est même possible de creuser un trou et de le recouvrir d’un revêtement. Si un deuxième revêtement est utilisé par-dessus, l’absorption d’oxygène est limitée et il n’est nécessaire de procéder qu’à un petit traitement pour remplir le réservoir. En utilisant cette stratégie, l’eau est remise dans le réservoir à l’aide de grosses pompes, ce qui permet de réduire le temps d’immobilisation total et de limiter les coûts de reconditionnement.

Inscrivez-vous à notre lettre d’informations électronique!

Recevez quatre fois par an notre lettre d’informations électronique avec des astuces, de la prévention, des conseils pour la gestion des risques et des développements du secteur serristes.