Skip to the content

Les silos à eau, un risque sournois

Être à l’avant-garde de la prévention

Lorsque vous investissez dans de nouveaux silos à eau en tôle ou que vous les remplacez, il est important de connaitre les mesures de préventions quant à ce risque et d’avoir un programme d’inspection régulier pendant toutes leurs durées de vie. Les silos utilisés pour le stockage d’eau de pluie et d’eau d’arrosage sont indispensables dans le secteur horticole. Des centaines de mètres cubes d’eau peuvent être stockés efficacement, mais cela présente un risque.

Si ces silos ne sont pas entretenus correctement, ils peuvent se fissurer et provoquer d’importants dégâts. Il est important, tant pour la sécurité des travailleurs que pour la continuité des activités, que la citerne ne se fissure pas spontanément pendant sa durée de vie. Lorsqu’une citerne se fissure, cela peut entraîner des dommages aux cultures et dans certains cas, la perte totale de la production. Connaître ce risque est une raison suffisante pour prendre des mesures tant au moment de l’achat que pendant la durée de vie de ces silos.

A l’achat : avec ou sans revêtement ?

Lorsque les plaques en acier sont recouvertes d’un revêtement plastique des deux côtés, elles sont beaucoup plus résistantes à la corrosion. Lors de l’installation de nouveaux silos, on décide souvent de n’équiper que les plaques du bas d’un tel revêtement. Si l’on considère la durée de vie potentielle d’un silo et les risques associés à la corrosion et aux fuites soudaines, il semble raisonnable, à l’achat, de choisir de construire l’ensemble avec des plaques d’acier recouvertes de ce revêtemen. En effet cela réduit considérablement le risque de fuites.

L‘entretien est essentiel
Les silos d’eau sont construits avec des plaques de différentes épaisseurs (l’épaisseur augmente du haut vers le bas). La corrosion peut rapidement réduire l’épaisseur des plaques. Avec l’amincissement accru des plaques, la citerne ne peut plus résister à la pression d’eau qui y est stockée et le métal se fissure et se fend.

Il est donc essentiel de contrôler chaque année la corrosion de vos silos. Non seulement à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur. La corrosion interne n’est souvent pas détectée. Parfois, vous trouverez sur l’extérieur des signes qui indiquent la présence de corrosion, comme des traces de coulures rouillées ou une accumulation de rouille autour des boulons. Comme l’intérieur de la citerne n’est pas facilement accessible, les problèmes peuvent s’accumuler rapidement si l’intérieur du silo n’est pas inspecté.

C’est pourquoi, chaque année, vous devez contrôler la corrosion interne en vidant le réservoir, en retirant la couverture et le film de la paroi intérieure, afin de vérifier minutieusement les plaques. Les débuts de corrosions peuvent généralement être traités, mais à un stade avancé, la plaque métallique doit être remplacée. Un silo à eau bien entretenu permet d’assurer la sécurité du personnel et la continuité des cultures. Il est important de noter que les dommages causés par la corrosion sont exclus de la police d’assurance en ce qui concerne la culture. En tant que propriétaire, vous courez donc un risque financier en cas de sinistre.

Une inspection appropriée
La meilleure façon de contrôler les silos est de les inspecter de l’intérieur, comme décrit ci-dessus. Ce n’est pas toujours pratique. Pour répondre à cela, un système d’inspection des citernes a été conçu par Hagelunie. Avec une sonde à ultrasons, l’épaisseur des plaques peut être vérifiée de l’extérieur. Lorsque, avec des mesures suffisantes, aucune diminution de l’épaisseur des plaques n’est constatée, vous disposez d’un relevé sûr et d’un meilleur niveau de précision, sur l’état du silo.

Ces inspections sont désormais courantes aux Pays-Bas et considérée comme une bonne pratique. Sur la base de cette nouvelle inspection, les conditions de la police d’assurance peuvent même être étendues. Lorsque le silo est testé sept ans après son installation et que les résultats sont favorables et approuvés sur la base du protocole de test, nous n’invoquerons pas l’exclusion par la corrosion et les dommages seront couverts en cas de sinistre.

La profession doit reprendre le contrôle
En serriculture, il est important d’éviter les problèmes et de garder le contrôle. Après tout, si des accidents se produisent, d’autres intervenants seront impliquées et prendront des décisions qui affecteront tout le secteur. Les conséquences de ces décisions ou protocoles vont souvent au-delà de ce dont le secteur a besoin.

  • Action à court terme : contrôlez chaque année votre silo à l’intérieur et à l’extérieur. Gardez une preuve des résultats en prenant des photos détaillées, afin de pouvoir surveiller et consulter en cas de dommages futurs.
  • Action à long terme : nous cherchons à élargir l’inspection par ultrasons dans d’autres pays, comme au Canada. En effet, il est utile que les installateurs adoptent ce contrôle et commencent à le proposer à leurs clients. Grâce à notre savoir-faire et à notre expérience, nous pouvons vous aider. Un protocole de test est disponible. Nous serons heureux de vous aider à mettre en place ce processus.

Des questions ? Contactez-nous dès aujourd’hui !
Vous avez des questions sur la façon de rendre vos silos à eau sûr et propre, ou vous souhaitez obtenir des informations sur l’inspection de ceux-ci ? Veuillez contacter votre courtier ou nous appeler/envoyer un courriel. Nous serons heureux d’échanger sur vos besoins.

Inscrivez-vous à notre lettre d’informations électronique!

Recevez quatre fois par an notre lettre d’informations électronique avec des astuces, de la prévention, des conseils pour la gestion des risques et des développements du secteur serristes.